COVID-19, Petite enfance, Scolaires

Réouverture des écoles et des crèches à Montauban

Après avoir pris connaissance du plan sanitaire imposé par l'Education nationale et après concertation avec Monsieur le Préfet, la ville de Montauban a pris la décision de ne pas rouvrir ses écoles le 12 mai prochain car elle se trouve aujourd'hui dans l'incapacité de connaître très exactement le nombre d'enfants et d’enseignants concernés et reste dans l'attente de tests de dépistage.

Publié le

La ville de Montauban a, en effet, décidé de proposer à tous ses salariés, et notamment le personnel des écoles, environ 400 personnes, de procéder sur la base du volontariat, un test de dépistage avant de reprendre le travail afin de les rassurer sur leur contamination ou leur immunité.

Dans cette attente, les classes et les crèches déjà ouvertes pour l'accueil des enfants des personnels soignants, de sécurité et aujourd'hui des militaires en départ pour les OPEX, ainsi que des enfants de fonctionnaires d'État ou territoriaux, sont bien sûr maintenues.

Par ailleurs, le Maire de Montauban sollicite une discussion rapide avec le Directeur Académique des Services de l'Éducation Nationale (DASEN) pour lui indiquer que, quand l'ouverture sera décidée, nous souhaitons une plus grande simplicité d’organisation que celle proposée par l'État, à savoir l'ouverture de tous les niveaux scolaires, et non pas seulement de trois niveaux sur cinq comme cela est préconisé, et en outre, une ouverture sur l'ensemble de la semaine scolaire.

En effet, les hypothèses qui ont été avancées de n’ouvrir, dans un premier temps, que les classes de grande section de maternelles, les cours préparatoires et les CM 2, et de n’ouvrir ces classes que deux jours et demi par semaine par alternance en n’accueillant que 15 enfants maximum par classe, ne nous paraissent pas être adaptées aux fratries qui comprennent des enfants scolarisés sur plusieurs niveaux, et qui dès lors ne seraient pas de nature à résoudre la difficulté des parents qui n'ont pas d'autres moyens de garde pour leurs enfants.

 

Si ces mesures ont été prises dans la perspective de n'avoir que 15 enfants par classe, il nous apparaît, qu’au regard des sondages qui ont été faits de manière générale sur l'ensemble de la population française, un faible pourcentage d'enfants serait disposés à reprendre leur scolarité (de l'ordre de 30 %).

Si tel était le cas à Montauban, nous pourrions aisément répartir les enfants à scolariser sur les 240 classes qui composent les 37 écoles de la ville, de façon très espacée et donc respectueuse du nombre maximum autorisé de 15 élèves par classe.

L’Etat a annoncé que le déconfinement se ferait en deux niveaux : le niveau 1 à partir du 11 mai et, le niveau 2 à partir du 2 juin.

Afin de permettre la reprise économique, nous espérons très sincèrement que nous serons en mesure de pouvoir mettre en place l'accueil sécurisé des enfants et du personnel, aussi bien de l’Education nationale que des agents municipaux, avant la date du 2 juin.

D’ici là, et ainsi qu’indiqué, nous aurons reçu les tests sérologiques attendus, les thermomètres sans contact qui permettront là aussi de dépister les adultes et enfants qui seraient porteurs de fièvre et qui, dans ce cas, seraient renvoyés chez eux.

Pour le reste, la ville a déjà mis en œuvre, dans l'ensemble de ses 37 établissements, toutes les mesures matérielles nécessaires, à savoir fourniture de masques, de visières, de gels hydroalcooliques, de circuits permettant la distanciation, et de sanitaires adaptés aux normes exigées par les autorités sanitaires.

Nous espérons que chacun comprendra que ce léger retard apporté à la reprise scolaire est décidé dans l’intérêt de tous, et plus particulièrement, de nos enfants.