Accueil > Services municipaux > Eaux > Description de la Cellule eau

DESCRIPTION DU SYSTEME D’ASSAINISSEMENT ET D’EAU POTABLE

L’ASSAINISSEMENTS

Le réseau d’assainissement de la Ville de Montauban dessert 42 000 habitants environ soit
75 % de la population en raison d’une importante zone rurale.

Pour ces habitants, la Ville de Montauban est chargée de collecter les eaux usées et de les traiter.

La gestion du service public de l’assainissement a été confiée à la GEM (Gestion pour l’Environnement) par un contrat d’affermage. La GEM est une filiale de la Saur qui a été créé spécifiquement pour le contrat de la Ville de Montauban.

Le contrat de délégation a pris effet le 1er février 2012 pour une durée de 9 ans.

Environ 4000 habitations sont desservies par un système d’assainissement non collectif dit « autonome ».

Le service public d’assainissement non collectif (SPANC) est chargé :

De l’instruction des demandes préalables à leur installation, des visites après travaux des installations neuves pour conformités,

Du diagnostic de l’ensemble des installations existantes, du suivi des travaux d’amélioration voire de réhabilitation.

La gestion du SPANC a été confiée à la GEM à compter du 1er février 2012 pour une durée de 9 ans.

Le réseau d’assainissement

Le réseau d’assainissement a une longueur de 202 km. Ces réseaux sont reliés à la station du Verdié via des jonctions aux réseaux urbains par des postes de refoulement (60 postes de refoulement).

Sur le secteur de Careyrat, un réseau de 3 km est relié à la un station autonome sur site.

Le traitement des eaux usées

En 1999, une nouvelle station d’épuration a été construite en remplacement de la station d’épuration du Treil devenue obsolète.

Cette station a été mise en eau en janvier 2001 : la station d’épuration du Verdié. Elle a une capacité de 95 000 Equivalent/Habitants. Cet ouvrage accueille également les matières de vidange des communes extérieures.

Le traitement biologique par l’intermédiaire des boues activées permet d’éliminer l’azote et le phosphore. Les clarificateurs permettent ensuite la séparation des boues et de l’eau traitée. L’eau traitée est ensuite rejetée dans le milieu naturel, après contrôle et analyse.

Le traitement des boues

Les boues sont ensuite centrifugées et acheminées (7000 tonnes /an) vers une unité de compostage.

L’unité de compostage permet de valoriser les boues de la station d’épuration.

La plateforme de compostage est composée d’un bâtiment compact de 3500 m2 construit avec des matériaux assurant la pérennité de l’ouvrage. Ce bâtiment est confiné, désodorisé et totalement intégré au paysage.

L’unité permet d’élaborer un compost normalisé (boues de la station mélangées avec des déchets verts) en moins de 30 jours pour passer d’un statut de déchet à celui de produit tout  en assurant la maîtrise totale des nuisances pour l’homme et l’environnement.

Ce compost (3500 t/an) est ensuite valorisé par épandage sur des parcelles agricoles. C’est un amendement qui permet de palier aux carences organiques des sols tout en permettant de fertiliser naturellement les cultures de la région.

Le bâtiment

 

Les chiffres clés de l’assainissement (données 2010):

  • 42 000 habitants desservis par l’assainissement collectif,
  • 4000 habitants en assainissement non collectif ,
  • 205 kms de réseaux,
  • 60 postes de relevage.

L’EAU POTABLE

La population de la commune de Montauban est entièrement desservie en eau potable depuis 1979.

Le service est assuré :

  • Par la Ville de Montauban qui a délégué la gestion du service à VEOLIA par un contrat de délégation d’une durée de 9 ans qui a pris effet le 1er février 2012.
  • Par le syndicat intercommunal de Montbeton qui produit et distribue de l’eau à 2193 habitants soit 3 % de la population (1678 abonnés). Le secteur concerné est la rive gauche du Tarn. Ce syndicat a délégué la totalité de sa gestion (production, traitement, et distribution de l’eau) à VEOLIA.

La production d’eau potable :

La ville de Montauban est alimentée en eau potable par deux usines :

  • l’usine de Planques qui alimente le centre-ville et la zone du Fau, soit près de 40 000 habitants,
  • l’usine de Fonneuve qui alimente la zone rurale et la commune de Villemade, soit près de 15 000 habitants.

A l’usine de Planques, l’eau brute est puisée dans le Tarn, et subit divers traitements avant de devenir potable (coagulation, floculation, filtration, injection de chlore gazeux et d’ozone). L’eau potable sortie d’usine est ensuite acheminée dans des réservoirs (le Fau, Garrisson et St Michel) avant d’être distribuée au robinet des usagers.

Pour l’usine de Fonneuve, le procédé est similaire, mais l’eau brute est puisée dans l’Aveyron et l’eau stockée dans les réservoirs des Farguettes et St Martial.

La production journalière de l’usine de Planques se situe entre 10 000 et 13 000m3/j selon les saisons et entre 2500et 5000m3/j pour la station de Fonneuve.

 

L’usine des eaux de Planques

 

Le stockage:

L’eau potable est stockée dans 17 réservoirs.

Après traitement à l’usine de Planques, l’eau potable est stockée à :

  • Garrisson par 4 réservoirs ;
  • Saint Michel : 6 réservoirs ;
  • Fau : 2 réservoirs

Pour une capacité totale stockée de 13 315 m3.

Après traitement à l’usine de Fonneuve, l’eau potable est stockée à :

  • Aux farguettes : 4 réservoirs ;
  • Saint Martial : 1 réservoir.

Pour une capacité totale stockée de 4 950 m3.

Le stockage permet une autonomie d’une vingtaine d’heures.

Distribution  de l’eau potable :

La longueur du réseau est de 800km. Il n’y a plus aucune canalisation en plomb sur le réseau.

Les dernières ont été changées il y a plus d’une vingtaine d’années.

Il reste cependant des branchements (partie qui relie la canalisation publique au compteur de l’abonné) en plomb qui sont remplacés au fur et à mesure. D’ici 2013, tous les branchements en plomb seront remplacés par VEOLIA sur la partie publique. Il appartient ensuite à l’abonné de supprimer les éventuels réseaux de plomb après compteur (tuyauterie intérieure).

Les analyses :

L’eau potable de la ville de Montauban est soumise à un double contrôle :

  • Le contrôle de l’Agence Régionale de Santé, dont le coût est supporté par le Service ;
  • une auto-surveillance effectuée par VEOLIA.

Au sein de l’usine de planques, se trouve le laboratoire ou les analyses d’auto-surveillance sont réalisées.
Des prélèvements et des analyses (physico-chimiques et bactériologiques) sont effectués toutes les semaines du point de captage de l’eau, au robinet du consommateur.

Vous pouvez vous informer de la qualité de l’eau que vous consommer auprès de la Mairie ou de VEOLIA. Les résultats y sont affichés (dans les locaux de la Direction de l’environnement).

Vous pouvez également retrouver les données de la qualité de l'eau sur Montauban sur le site du Ministère de la santé et des sports : www.eaupotable.sante.gouv.fr

Les chiffres clés de l’eau (données 2010):

  • 20 386 compteurs,
  • 5.3 millions de m3 distribués : 4.3 millions sur Planques, 1 millions sur Fonneuve ;
  • 17 réservoirs,
  • 800 kms de réseaux

Flash info

Web TV

Publié le 16/02/2017

Retour sur la belle soirée de fermeture du musée Ingres

Retour sur la belle soirée de fermeture du musée Ingres
Toutes les vidéos

Journal Ma ville

Le dernier numéro de ma ville
est sorti!

Tous les numéros